Comprendre le véritable impact de la vie avec la FOP

Comprendre le véritable impact de la vie avec la FOP

Comprendre le véritable impact de la vie avec la FOP

Cette année marque le 17e anniversaire de l’annonce de la découverte du gène ACVR1, une étape scientifique majeure dans la recherche sur la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) qui nous a aidé à comprendre ce qui provoque cette pathologie. Le 23 avril, nous avons célébré la journée de sensibilisation à la FOP pour marquer cet important anniversaire, sensibiliser à cette maladie génétique ultra-rare et célébrer la force de la communauté de la FOP qui est confrontée chaque jour à des défis que la plupart d’entre nous trouveraient inimaginables. Chez Ipsen, nous reconnaissons l’importance de défendre les besoins uniques et complexes des personnes vivant avec la FOP et, bien que la journée de sensibilisation à la FOP soit une journée très importante, nous ne perdrons jamais de vue le fait que la communauté de la FOP mérite notre engagement continu et à long terme chaque jour. Pour répondre aux importants besoins non satisfaits qui existent, il est primordial de travailler avec la communauté de la FOP.

Nous pensons qu’il est de notre responsabilité d’écouter les expériences directes de la communauté de la FOP afin de susciter un changement positif. Une façon d’y parvenir consiste à mener des études qui placent véritablement les personnes atteintes de FOP au centre de nos recherches, telles que des enquêtes sur le fardeau de la maladie et des études sur l’histoire naturelle, qui sont des outils essentiels pour élargir nos connaissances sur les maladies rares. Cette recherche nous permet de concevoir des essais cliniques qui explorent les aspects d’une maladie qui ont le plus d’impact et sont pertinents pour les patients, tels que la progression de la maladie, les résultats physiques, sociaux, émotionnels et de qualité de vie.

Il serait impossible pour la plupart d’entre nous de comprendre ce que subit une personne atteinte d’une affection chronique, progressive et ultra-rare, comme la FOP.1,2 Ce que nous savons, cependant, est que la FOP provoque une croissance osseuse permanente et irréversible dans les tissus mous en dehors du système squelettique normal, que l’on appelle ossification hétérotopique (OH).3 Cette nouvelle croissance osseuse entraîne l’immobilisation des articulations, ce qui aboutit à une perte progressive du mouvement. De nombreuses personnes atteintes de FOP doivent utiliser un fauteuil roulant avant l’âge de 30 ans.2,4 Une croissance osseuse supplémentaire associée à la FOP peut également entraîner un blocage de la mâchoire, ce qui entraîne des difficultés pour manger et pour parler. En outre, les restrictions thoraciques peuvent entraîner une insuffisance cardiorespiratoire et, au final, conduire de nombreuses personnes atteintes de FOP à une espérance de vie réduite.

Le mieux que nous puissions faire pour comprendre les réalités de la vie avec une maladie rare comme la FOP consiste à écouter activement les patients quant à l’impact réel qu’ils subissent dans tous les aspects de leur vie. En veillant à ce que la voix des patients soit intégrée dans le processus de bout en bout de développement clinique, y compris la diffusion des résultats, la recherche qui en résulte peut être utilisée pour apporter un changement significatif.

Affiner la recherche sur les maladies rares

La recherche sur les maladies rares et ultra-rares présente des défis différents de ceux d’autres maladies. Il s’agit de très petites populations de patients qui rendent difficile la recherche de personnes disposées et capables de participer à une recherche, mais également6 du manque de connaissances spécifiques à la maladie à grande échelle6 et de l’expertise à développer,4, 7 de la complexité des essais cliniques, qui manquent de critères d’évaluation connus et convenus,6 des coûts élevés de recherche et développement8 avec un taux d’échec notable, et des cadres efficaces inexistants pour évaluer la valeur.6

Pour tenter de supprimer certains de ces obstacles et mieux comprendre les réalités quotidiennes des personnes vivant avec la FOP, des membres de leur famille et des soignants, ainsi que des professionnels de santé qui les soutiennent, nous avons conçu deux projets complémentaires : une étude prospective de l’histoire naturelle et une enquête sur le fardeau de la maladie. Les deux études ont été créées en partenariat avec la communauté de la FOP, qui a non seulement contribué à les concevoir, mais qui continue d’être déterminante dans notre travail pour comprendre et déchiffrer les connaissances.

Tout d’abord, l’étude de l’histoire naturelle : une première dans son genre dans la FOP. Auparavant, les recherches dans ce domaine étaient limitées, de sorte que l’étude a été conçue pour décrire de manière plus exhaustive la progression naturelle de la maladie. Il s’agissait de la première fois qu’une évaluation longitudinale, prospective et globale de la FOP était réalisée, avec des données recueillies sur une période de 36 mois. Les résultats ont démontré l’impact invalidant et la nature progressive de la FOP. Les informations clés comprennent :

  • L’accumulation la plus importante de nouvelles OH survient pendant l’enfance et au début de l’âge adulte.10
  • L’utilisation d’aides, de dispositifs d’assistance et d’adaptations (ADAA) a considérablement augmenté, avec plus de 90 % des patients utilisant au moins un nouvel ADAA pendant l’étude, ce qui suggère que l’utilisation d’ADAA pourrait être un indicateur réel de la diminution de la mobilité dans la FOP.10

En complément de cela, nous nous sommes également associés avec des consultants de la communauté de la FOP pour mener la première enquête internationale sur le fardeau de la maladie (FdM) afin de saisir l’impact multidimensionnel de la FOP, notamment l’effet sur les familles et les soignants. L’enquête FdM a révélé l’étendue de l’impact social et économique de la FOP, ainsi que son impact sur la qualité de vie. Ses résultats démontrent que :

  • La perte progressive de la mobilité et de la fonction articulaires est associée à un impact négatif considérable sur la qualité de vie des personnes vivant avec la FOP.11
  • Au fur et à mesure que l’invalidité augmente au fil du temps, la façon dont la FOP est prise en charge change, en mettant davantage l’accent sur les soins et le soutien quotidiens, en faisant davantage confiance à l’aide des membres de la famille pour effectuer les activités quotidiennes, et en limitant la mobilité, ce qui limite la capacité à se déplacer.11
  • Les personnes présentant les limitations physiques les plus sévères ont rapporté des scores de qualité de vie nettement inférieurs à ceux généralement rapportés par les personnes vivant avec un diabète de type 2, un cancer et la sclérose en plaques. Les résultats suggèrent également que la perte de la fonction articulaire entraîne un impact financier négatif en raison de l’augmentation des coûts, car le besoin d’adaptations de la vie, la probabilité de changements dans les plans de carrière et les jours de travail manqués pour ces personnes et leurs familles augmentent.11

Poussés par les voix de la FOP

Chez Ipsen, nos équipes travaillent tous les jours pour soutenir les personnes de la communauté des maladies rares. Mais la seule façon de saisir réellement à quoi ressemble la vie d’une personne atteinte d’une maladie rare est de lui demander. L’étude de l’histoire naturelle et l’enquête FdM ont été des outils importants qui nous ont permis de poser des questions et d’écouter la communauté pour essayer de comprendre leurs expériences. Nous tenons à remercier personnellement la communauté de la FOP qui a contribué à rendre ces études percutantes et qui nous a offert des occasions de mieux comprendre et de partager ces connaissances importantes.

Ce n’est que par une véritable compréhension que nous pouvons continuer à prendre les bonnes décisions pour soutenir les communautés de la FOP et des maladies rares.

Icône d'alerte

Références

1. Baujat, G et al., 2017, Prevalence of fibrodysplasia ossificans progressiva (FOP) in France: an estimate based on a record linkage of two national databases, Orphanet Journal of Rare Diseases, vol.12, no.1, pp.1-9.

2. Connor JM, Evans DA. Fibrodysplasia ossificans progressiva. The clinical features and natural history of 34 patients. J Bone Joint Surg Br. 1982;64(1):76-83.

3. Kaplan FS, et al. 1993, The Histopathology of Fibrodysplasia Ossificans Progressiva. J Bone Joint Surg Am, Vol 75, no. 2, pp. 220-30.

4. Pignolo, R. et al., 2020. Self-reported baseline phenotypes from the International Fibrodysplasia Ossificans Progressiva (FOP) Association Global Registry. Bone, 134, p.115274.

5. Kaplan FS, Zasloff MA, Kitterman JA, et al. Early mortality and cardiorespiratory failure in patients with fibrodysplasia ossificans progressiva. J Bone Joint Surg Am. 2010;92(3):686–691.

6. Neez E, Gentilini A, Hutchings A.  2021. Addressing unmet needs in extremely rare and paediatric-onset diseases: how the biopharmaceutical innovation model can help identify current issues and find potential solutions.  EFPIA, viewed 28 September 2022, https://dolon.com/rare-knowledge/publications/addressing-unmet-needs-in-extremely-rare-and-paediatric-onset-diseases.

7. Qi, Z., Luan, J., Zhou, X., Cui, Y., & Han, J. 2017. Fibrodysplasia ossificans progressiva: Basic understanding and experimental models. Intractable & rare diseases research, 6(4), 242–248. https://doi.org/10.5582/irdr.2017.01055.

8. Jayasundara K, et al 2019, ‘Estimating the clinical cost of drug development for orphan versus non-orphan drugs.’, Orphanet Journal of Rare Diseases, Vol.14, no. 12.

9. Wong CM, et al 2019, ‘Estimation of clinical trial success rates and related parameters’ Biostatistics, Vol. 20, no. 2, pp. 273–286.

10. Pignolo et al. The Natural History of Fibrodysplasia Ossificans Progressiva: A Prospective, Global, 36-Month Study. Genetics in Medicine. 2022. https://doi.org/10.1016/j.gim.2022.08.013.

11. Mukaddam MA. et al. 2022. The impact of fibrodysplasia ossificans progressive (FOP) on patients and their family members: results from an international burden of illness survey, Expert Review of Pharmacoeconomics & Outcomes Research. DOI: 10.1080/14737167.2022.2115360.

En rapport Actualités