Ipsen présente les données cliniques de Phase I/II évaluant l’irinotécan liposomal (Onivyde®) en tant que traitement en première ligne du cancer du pancréas métastatique lors du Congrès mondial de sur les cancers gastro-intestinaux (WCGI)

  • Ipsen a lancé l’étude clinique de Phase III NAPOLI-3 (NCT04083235) comparant l’innocuité et l’efficacité de l’irinotécan liposomal en association avec le 5-fluorouracile/ la leucovorine (5-FU/LV) et l’oxaliplatine (OX) (NALIRIFOX) par rapport au traitement par gemcitabine + nab-paclitaxel en première ligne de cancer du pancréas métastatique.

 

  • Ipsen a obtenu la désignation « Fast Track » de la FDA pour l’irinotécan liposomal associé au
    5-FU/LV + OX (NALIRIFOX) en tant que traitement expérimental en première ligne du cancer du pancréas métastatique

 

Paris (France), le 1er juillet 2020 – Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY), a annoncé aujourd’hui les principaux résultats de l’étude de Phase I/II évaluant l’utilisation de l’irinotécan liposomal (Onivyde®) pour injection en association avec le 5-fluorouracile/la leucovorine (5-FU/LV) et l’oxaliplatine (OX) (NALIRIFOX) chez des patients souffrant d’un adénocarcinome canalaire pancréatique (PDAC) non antérieurement traité, non résécable, à un stade localement avancé ou métastatique. Ces données ont été dévoilées dans une présentation orale lors du Congrès mondial de l’ESMO sur les cancers gastro-intestinaux (WCGI), qui se déroule du 1er au 5 juillet 2020. Les résultats comprenaient des données d’innocuité et d’efficacité provenant de l’étude multicentrique ouverte avec une première phase d’évaluation de la sécurité par exploration de la dose initiale (concept traditionnel 3+3) afin de déterminer la dose maximale tolérée ainsi qu’une phase d’expansion pour confirmer la dose appropriée pour la combinaison  NALIRIFOX1.

Aucun signal de sécurité n’a été observé chez les 32 patients évalués après avoir reçu la dose recommandée de NALIRIFOX de 50/60 mg/m2 (critère principal). Les sujets ont obtenu une médiane de la survie sans progression de 9,2 mois et une médiane de la survie globale de 12,6 mois (critères secondaires).1

Ces données, outre l’activité anti-tumorale prometteuse mise en évidence par les critères d’évaluation secondaires, ont conduit au lancement du recrutement des patients pour la phase III internationale NAPOLI-3 comparant l’innocuité et l’efficacité de NALIRIFOX par rapport au traitement combinant gemcitabine + nab-paclitaxel en première ligne2. Le 5 juin 2020, Ipsen a obtenu la désignation « Fast Track » de la part des autorités américaines (FDA) pour faciliter le développement et potentiellement accélérer l’examen de NALIRIFOX dans cette indication. La désignation « Fast Track » donne aux sociétés qui la reçoivent le droit de communiquer plus en amont et plus fréquemment avec la FDA sur le plan de développement du médicament. Le programme s’accompagne d’une procédure accélérée d’approbation et d’examen prioritaire à condition que les critères d’évaluation concernés soient remplis. Il donne également la possibilité de soumettre individuellement des sections du dossier de demande d’autorisation d’un nouveau médicament (NDA), sur une base continue.

« Le cancer du pancréas est une forme de cancer particulièrement agressive. Nous continuons d’étudier toutes les pistes d’amélioration des résultats pour permettre à toujours plus de patients de peuvent prolonger leur survie. Malheureusement, les traitements actuellement disponibles y compris les immunothérapies qui améliorent l’état de santé des patients atteints d’autres tumeurs solides n’ont pas démontré un tel succès chez les patients souffrant d’un cancer du pancréas, » a commenté Zev Wainberg, M.D., investigateur principal de l’étude et professeur associé de médecine à l’University of California Los Angeles (UCLA). « Les données médianes initiales de progression sans survie et de survie globale issues de notre essai de Phase I/II sont prometteuses. Nous sommes impatients de voir comment ce traitement expérimental en première ligne se comparera au traitement combinant gemcitabine + nab-paclitaxel dans l’essai de phase III désormais en cours. »

« Un an après l’analyse préliminaire de de l’étude Phase I/II, nous restons confiants compte tenu des données obtenues qui ne révèlent aucun nouveau signal de sécurité et continuent de montrer une activité anti-tumorale, » a déclaré Howard Mayer, M.D., Vice-Président Exécutif, Directeur de la Recherche et du Développement chez Ipsen. « Ipsen est résolument engagé auprès des patients atteints d’un cancer du pancréas. Nous recrutons actuellement des patients dans notre étude clinique de Phase III NAPOLI-3 aux États-Unis et dans d’autres pays afin de mieux comprendre le rôle de l’irinotécan liposomal en tant que traitement combiné potentiel en première ligne du cancer du pancréas localement avancé ou métastatique. »

L’essai de Phase I/II en ouvert (NCT02551991) a été conçu pour évaluer la sécurité, la tolérance et les toxicités limitant la dose (DLT) de NALIRIFOX en traitement de première ligne chez les patients atteints d’un cancer du pancréas localement avancé ou métastatique. Les objectifs secondaires étaient d’évaluer l’efficacité clinique, à savoir la médiane de la survie sans progression (PFS) et la médiane de la survie globale (OS), le meilleur taux de réponse global, le taux de réponse global (ORR), le taux de contrôle de la maladie au bout de 16 semaines (DCR) et la durée de réponse (DoR).1

L’analyse finale des données arrêtées au 26 février 2020 incluait tous les participants à l’étude (n = 32 : phase d’exploration de dose Partie 1A -cohorte B n = 7 ; phase d’augmentation de la dose Partie 1B n = 25) qui ont reçu la dose maximale tolérée d’irinotécan liposomal 50 mg/m2 [base libre], LV 400 mg/m2, 5-FU 2400 mg/m2 et OX 60 mg/m2. Les patients étaient âgés de ≥ 18 ans avec un score de statut de performance ECOG (Eastern Cooperative Oncology Group) ≤ 1 et une fonction organique suffisante1. Les résultats préliminaires de cette étude ont été présentés lors du Congrès mondial de l’ESMO sur les cancers gastro-intestinaux (WCGI° en juillet 2019.

 

Résultats de sécurité de la Phase I/II:

  • Aucune fatigue ou neuropathie périphérique de grade 3 ou supérieur n’a été signalée.
  • Des événements indésirables de grade 3 ou supérieur liés au traitement (TEAE) ont été signalés chez 22 des 32 patients de l’étude : neutropénie (31,3 %), neutropénie fébrile (12,5 %), hypokaliémie (12,5 %), anémie (12,5 %), diarrhée (9,4 %), nausées (9,4 %), diminution du nombre de neutrophiles (9,4 %), vomissements (6,3%).
  • Huit patients ont signalé des TEAE entraînant l’arrêt du traitement à base d’oxaliplatine uniquement ou des quatre médicaments à l’étude (n=8/32), 26 patients nécessitant un ajustement de la dose pour cause d’AE.
  • Des TEAE menant au décès sont survenus chez 3 patients ; cependant, aucun lien n’a été établi avec le traitement.

 

Résultats d’efficacité de la Phase I/II:

  • Les p tients ont presenté une PFS médiane (IC 95 %) de 9,2 mois (7,69-11,96) et une OS médiane de 12,6 mois (8,74-18,69).
  • La BOR (meilleure réponse globale) était une réponse complète (CR ; un patient diagnostiqué avec une maladie de stade III localement avancée) chez 3% (1/32), 10 réponses partielles (PR) chez 31,3 % (10/32) des patients et 15 maladies stables (SD) chez 46,9 % (15/32) des patients (CR+PR+SD = 81,3 %).
  • 71,9 % (23/32) des patients de l’étude ont obtenu un contrôle de la maladie au bout de 16 semaines.

 

À PROPOS D’ONIVYDE® (injection d’irinotécan liposomal)

Ipsen dispose des droits exclusifs de commercialisation pour les indications actuelles et futures d’Onivyde® aux États-Unis. Selon l’accord de licence exclusive conclu avec Ipsen, Servier est responsable du développement et de la commercialisation d’Onivyde® en dehors des États-Unis et de Taïwan. PharmaEngine possède les droits de commercialisation d’Onivyde® à Taiwan.

 

INDICATION – ÉTATS-UNIS

ONIVYDE® est approuvé par les autorités réglementaires américaines (FDA) en association avec le fluorouracile (5-FU) et la leucovorine (LV) dans le traitement des patients atteints d’un adénocarcinome métastatique du pancréas dont la maladie a progressé après un traitement comportant la gemcitabine. Limites d’utilisation : ONIVYDE® n’est pas indiqué en monothérapie dans le traitement des patients atteints d’un adénocarcinome métastatique du pancréas.

 

CONTRE-INDICATIONS

ONIVYDE® est contre-indiqué chez les patients ayant des antécédents d’hypersensibilité sévère à l’ONIVYDE ou à l’irinotécan HCI.

Veuillez consulter les Informations complètes de prescription pour ONIVYDE et la mise en garde (Boxed WARNING).

 

À propos de l’étude de Phase I/II

Cette étude comparative ouverte de Phase I/II a été conçue pour évaluer la sécurité, la tolérance et les toxicités limitant la dose d’injection d’irinotécan liposomal (Onivyde®) en association avec du 5-fluorouracile/leucovorine (5-FU/LV) et de l’oxaliplatine (OX) en traitement de première ligne chez les patients atteints d’un adénocarcinome canalaire pancréatique métastatique. Dans cette étude, 56 patients ont été inclus dans 15 sites aux États-Unis, en Espagne et en Australie. Elle comprenait deux parties :

  • partie 1a : phase de surveillance de la sécurité par exploration de la dose initiale ;
  • partie 1b : phase d’augmentation de la dose du schéma d’administration irinotécan liposomal + 5-FU/LV + oxaliplatine.

Les critères d’évaluation principaux de l’étude étaient la sécurité et la tolérance. Les critères d’évaluation secondaire de l’efficacité clinique comprenaient le taux de réponse globale, le taux de contrôle de la maladie et la meilleure réponse globale. Pour plus d’informations, consultez le site clinicaltrials.gov avec l’identifiant NCT02551991.3

 

À propos de l’étude de Phase III NAPOLI-3

L’essai clinique NAPOLI-3 est une étude de Phase III multicentrique, ouverte et randomisée évaluant l’injection d’irinotécan liposomal (Onivyde®) en association avec l’oxaliplatine (OX) et le 5-fluorouracile/ la leucovorine (5-FU/LV) par rapport à la thérapie combinant la nab-paclitaxel et la gemcitabine chez des sujets atteints d’un adénocarcinome métastatique du pancréas non traité précédemment par chimiothérapie. Le but de cette étude est d’examiner l’efficacité et l’innocuité de l’injection d’irinotécan liposomal en combinaison avec d’autres médicaments approuvés par la FDA dans le traitement du cancer par rapport au traitement par nab-paclitaxel + gemcitabine afin d’améliorer la survie globale des patients atteints d’un cancer du pancréas métastatique non traité auparavant. Le critère d’évaluation principal de l’étude est la survie globale (OS), avec la survie sans progression (PFS) et le taux de réponse global (ORR) comme critères secondaires.

Ipsen recrute actuellement des patients. Pour en savoir plus sur l’étude, contactez-nous à l’adresse clinic.trials@ipsen.com ou rendez-vous sur la page clinictrials.gov et saisissez l’identifiant NCT04083235.2

 

 

Pour plus d’informations :

Médias

Christian Marcoux, M.Sc.

Senior Vice-Président, Communication Globale Groupe

+33 (0)1 58 33 67 94

christian.marcoux@ipsen.com

 

Maryann Quinn

Director, Product Communications

Amérique du Nord

+1-857-529-1151

maryann.quinn@ipsen.com

 

Communauté Financière

Eugenia Litz

Vice-Présidente, Relations Investisseurs

+44 (0) 1753 627721

eugenia.litz@ipsen.com

 

 

Kelly Blaney

Vice-Présidente, Communication Globale Groupe

+44 (0) 7903 402275

kelly.blaney@ipsen.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Myriam Koutchinsky

Responsable Relations Investisseurs

+33 (0)1 58 33 51 04

myriam.koutchinsky@ipsen.com

 

Références

  1. Wainberg, Z.A., et al. First-line liposomal irinotecan + 5 fluorouracil/leucovorin + oxaliplatin in patients with pancreatic ductal adenocarcinoma: long-term follow-up results from a phase 1/2 study. Oral/abstract presented at the ESMO World Congress on Gastrointestinal Cancer (WCGI 2020, abstract #LBA-1). Available at worldgicancer.com/sites/2020v2.worldgicancer.com/files/2020-04/Abstract_Titles_and%20Authors_0.pdf. Accessed: Juin 2020.
  2. A Study to Assess the Effectiveness and Safety of Irinotecan Liposome Injection, 5-fluorouracil/Leucovorin Plus Oxaliplatin in Patients Not Previously Treated for Metastatic Pancreatic Cancer, Compared to Nab-paclitaxel+Gemcitabine Treatment (NAPOLI 3). www.clinicaltrials.gov. Accessed: Juin 2020. Available: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04083235?term=NCT04083235&draw=2&rank=1.
  3. Study of Nanoliposomal Irinotecan (Nal-IRI)-Containing Regimens Versus Nab-paclitaxel Plus Gemcitabine in Patients With Previously Untreated, Metastatic Pancreatic Adenocarcinoma. www.clinicaltrials.gov. Accessed: Juin 2020. Available: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02551991?term=NCT02551991&draw=2&rank=1.
© Ipsen Pharma, 65 Quai Georges Gorse, 92100 Boulogne-Billancourt, France. All rights reserved - 2021