Ipsen est un groupe biopharmaceutique mondial engagé pour l’amélioration de la qualité de vie du patient, en oncologie, neurosciences et maladies rares.

Ipsen annonce une croissance des ventes pour les neuf premiers mois de l’année 2020, malgré l’impact de la COVID-19 et confirme ses objectifs financiers pour l’année

Paris (France), le 22 octobre 2020 – Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY), groupe biopharmaceutique mondial de spécialité, a publié aujourd’hui son chiffre d’affaires pour le troisième trimestre 2020.

  • Croissance des ventes du Groupe au troisième trimestre 2020 de 2,2%[1] à taux de change constant (ventes publiées en baisse de 1,8%), portée par la croissance de 5,1%1 des ventes en Médecine de Spécialité, malgré l’impact continu de la COVID-19. Les bonnes performances réalisées au troisième trimestre ont permis d’enregistrer une croissance des ventes de 2,8%1 à taux de change constant (ventes publiées en croissance de 1,5%) depuis le début de l’année.
  • Objectifs financiers confirmés pour l’année 2020, avec une croissance des ventes du Groupe supérieure à 2,0% à taux de change constant et une marge opérationnelle des activités supérieure à 30,0% des ventes.
  • Avancées du portefeuille de produits en R&D au troisième trimestre 2020 :
    • Cabometyx® (cabozantinib) : Présentation lors du congrès virtuel ESMO 2020 des données de l’essai de Phase 3 CheckMate -9ER, mené chez des patients atteints d’un carcinome rénal avancé non précédemment traité, lors duquel Cabometyx en association avec le nivolumab a atteint tous les principaux critères d’efficacité, à savoir la survie globale, la survie sans progression et le taux de réponse objective. Les résultats étaient cohérents au sein des sous-groupes précédemment définis selon les critères de risque de l’International Metastatic Renal Cell Carcinoma Database Consortium (IMDC) et des sous-groupes de patients atteints d’une tumeur PD-L1.
    • Palovarotène : Présentation lors de la réunion annuelle 2020 de l’American Society for Bone and Mineral Research (ASBMR) des analyses post-hoc de l’étude de Phase 3 MOVE évaluant le potentiel du palovarotène dans le traitement chronique et épisodique des patients atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).
  • Nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, effective depuis le 1er octobre 2020. Philippe Lopes-Fernandes est responsable de toute l’activité de business développement et gestion des partenariats.

David Loew, Directeur général d’Ipsen, a déclaré : « Le Groupe a fait preuve de résilience au troisième trimestre malgré l’impact continu de la pandémie et je me réjouis de confirmer nos objectifs financiers pour l’année 2020. Notre portefeuille de produits en R&D a progressé de manière remarquable, en particulier Cabometyx et le palovarotène, dont les derniers résultats probants témoignent de notre volonté d’apporter aux patients ces traitements clés. Je suis impatient de partager ma vision à long terme pour Ipsen, ainsi que les conclusions de la revue stratégique approfondie des activités du Groupe lors de la journée dédiée (Capital Markets Day) prévue le 1er décembre prochain. »

 

Chiffres clés

 

Impact de la COVID-19

Au troisième trimestre 2020, les activités du Groupe ont progressivement repris malgré l’impact de la COVID-19. Le portefeuille en Médecine de Spécialité, composé principalement de traitements différenciés pour des pathologies critiques, est resté relativement résilient. Les ventes de Somatuline, Décapeptyl et Onivyde ont été affectées par les retards de diagnostics des patients et les reports de traitements liés à l’impact continu de la pandémie et un environnement hospitalier difficile. En Neurosciences, le marché de l’esthétique a connu une reprise rapide, tandis que le marché thérapeutique s’est redressé plus lentement avec la réouverture progressive des centres d’injection. Les ventes en Santé Familiale, notamment celles de Smecta, ont continué d’être négativement impactées dans toutes les zones géographiques.

Le Groupe a continué de réaliser des économies au troisième trimestre à travers le développement des interactions commerciales en ligne, la diminution des déplacements au sein du Groupe et la digitalisation des conférences et congrès médicaux.

 

Objectifs financiers confirmés pour 2020

Le Groupe a confirmé ses objectifs financiers suivants pour l’exercice en cours :

  • Croissance des ventes du Groupe supérieure à 2,0% à taux de change constant, avec un impact défavorable des devises anticipé de l’ordre de 1,5% sur la base du niveau des taux de change à fin septembre.
  • Marge opérationnelle des activités supérieure à 30,0% des ventes

 

Principaux développements en R&D

  • Présentés au congrès de l’ESMO, les résultats positifs de l’essai de Phase 3 CheckMate -9ER évaluant la combinaison de Cabometyx® en association avec Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb ont démontré des bénéfices significatifs pour tous les critères d’efficacité, y compris une amélioration de la survie globale des patients, une multiplication par deux de la survie sans progression et un taux de réponse objective supérieur avec un profil de tolérance favorable chez des patients atteints d’un carcinome rénal (RCC) avancé non traité auparavant. Les principaux résultats d’efficacité étaient cohérents au sein des sous-groupes précédemment définis selon les critères de risque de l’International Metastatic Renal Cell Carcinoma Database Consortium (IMDC) et des sous-groupes de patients atteints d’une tumeur PD-L1. L’EMA a validé le dossier de demande d’autorisation et entamé la procédure d’examen centralisée.
  • À l’occasion de la réunion annuelle de l’ASBMR 2020, Ipsen a présenté les analyses post-hoc de l’essai de Phase 3 MOVE évaluant le palovarotène en tant que traitement chronique et épisodique de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) chez les patients enfants et adultes. Le palovarotène a démontré une réduction de 62% du volume annualisé moyen de nouvelles ossifications hétérotopiques (OH) par rapport aux patients non traités d’une étude longitudinale d’histoire naturelle (Natural History Study, NHS).
  • Les résultats de l’étude de Phase 2 CLARINET FORTE ont démontré que l’augmentation de la fréquence d’administration de Somatuline® d’une à deux fois par mois a permis d’obtenir une survie sans progression de 8,3 mois chez les patients atteints de tumeurs neuroendocrines (TNE) progressives du tube digestif, et de 5,6 mois chez les patients atteints de TNE progressives du pancréas. Les résultats n’ont révélé aucun nouveau signal de sécurité associé à cette fréquence d’administration plus élevée, qui pourrait retarder la nécessité de recourir à des traitements en deuxième ligne plus toxiques.

Revue du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020

NB : sauf mention contraire, toutes les variations des ventes sont exprimées hors effets de change (l’impact des taux de change est établi en recalculant les ventes de l’exercice considéré sur la base des taux de change utilisés pour l’exercice précédent).

Au troisième trimestre 2020, les ventes du Groupe ont progressé de 2,2%1 à 633,3 millions d’euros.

Les ventes des produits de Médecine de Spécialité ont atteint 580,5 millions d’euros, en hausse de 5,1% d’une année sur l’autre.

Les ventes de Somatuline ont atteint 272,9 millions d’euros, en hausse de 7,1% d’une année sur l’autre, tirées par la croissance des volumes en Amérique du Nord, au Royaume-Uni et en Allemagne, malgré les retards dans le diagnostic et le traitement des patients dus à la COVID-19. Aux États-Unis, la performance de Somatuline au troisième trimestre a également été impactée négativement aux États-Unis par le décalage entre la demande et les commandes des distributeurs.

Les ventes de Décapeptyl ont atteint 94,5 millions d’euros, en baisse de 2,8% d’une année sur l’autre, principalement en raison du ralentissement des ventes en Chine et dans certains pays européens dû à la COVID-19.

Les ventes de Cabometyx ont atteint 76,8 millions d’euros, en croissance de 20,9% d’une année sur l’autre, tirées par la bonne performance du produit dans les principaux pays d’Europe de l’Ouest, en Russie et au Brésil.

Les ventes d’Onivyde ont atteint 27,5 millions d’euros, en hausse de 11% d’une année sur l’autre, tirées par la croissance des volumes aux États-Unis.

Les ventes de Dysport ont atteint 87,4 millions d’euros, en baisse de 1,4% d’une année sur l’autre, impactées par la COVID-19 malgré une reprise progressive du marché thérapeutique et une dynamique plus soutenue sur le marché esthétique.

Les ventes en Santé Familiale ont atteint 52,8 millions d’euros, en baisse de 21,9%1, affectées par une baisse de 38% des ventes de Smecta due à l’impact de la COVID-19, à la mise en place d’une politique d’achats centralisée dans le réseau hospitalier en Chine et à la baisse des performances en France.

 

 

Réunion, webcast et conférence téléphonique (en anglais)

Ipsen tiendra une conférence téléphonique le jeudi 22 octobre 2020 à 14h30 (heure de Paris, GMT+1). Les participants pourront rejoindre la conférence environ 15 minutes avant son début.

Les participants peuvent s’inscrire à la conférence via le lien ci-dessous :

http://emea.directeventreg.com/registration/3185126

Code d’accès : 3185126

Une réécoute sera disponible pendant 7 jours sur le site web d’Ipsen.

 

[1]Croissance des ventes exprimée d’une année sur l’autre hors effets de change, établie en recalculant les ventes de l’exercice considéré sur la base des taux de change utilisés pour l’exercice précédent.

© Ipsen Pharma, 65 Quai Georges Gorse, 92100 Boulogne-Billancourt, France. All rights reserved. - 2020