ESMO 2021 : Cabometyx® démontre une réduction soutenue de 78 % du risque de progression de la maladie ou de décès chez les pa-tients atteints d’une forme rare de cancer de la thyroïde

  • La demande d’extension d’indication d’Ipsen pour Cabometyx® (cabozantinib) sur la base des données de l’essai COSMIC-311 a été approuvée par l’Agence européenne des médicaments en août 2021
  • Les données de suivi distinctes présentées au congrès annuel de la European Society for Medical Oncology concernant la cohorte n°6 de l’essai de Phase Ib COSMIC-021 et l’essai de Phase III CheckMate-9ER étayent le vaste potentiel de Cabometyx dans toutes ses indications2-4

 

PARIS, FRANCE, le 18 septembre 2021 – Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd’hui la présentation de nouvelles analyses lors de l’édition 2021 du congrès de la European Society for Medical Oncology (ESMO) dans différentes formes de cancer chez les personnes traitées par Cabometyx® (cabozantinib). L’analyse finale de l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311 (Abstract LBA67) sera présentée, Cabometyx démontrant un bénéfice d’efficacité soutenu et cliniquement significatif par rapport au placebo chez les patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié réfractaire à l’iode radioactif (RAI-R DTC).

 

Sur une période de suivi médiane de 10,1 mois, Cabometyx a continué à démontrer une survie sans progression (PFS) médiane supérieure avec une réduction de 78 % du risque de progression de la maladie ou de décès par rapport au placebo (rapport de risque [HR] : 0,22, 96 % intervalle de confiance [IC] : 0,15-0,32; p<0,0001)1. Cette analyse finale est cohérente avec les données de l’analyse intermédiaire, présentées lors de la réunion annuelle 2021 de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) et publiées dans la revue The Lancet Oncology, (HR : 0,22 ; IC 96 % : 0,13-0,36; p<0,0001)5,6. D’autres données issues de l’analyse finale ont également confirmé que l’efficacité supérieure de Cabometyx était maintenue quelque que soit la thérapie ciblant le facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF) utilisée antérieurement.

 

Le profil de tolérance et d’efficacité établi à l’issue de l’analyse intermédiaire de COSMIC-311 a constitué la base d’une demande de modification de type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour une extension d’indication de Cabometyx dans le RAI-R DTC. Le 14 août dernier, l’EMA a validé la demande de modification de type II après avoir confirmé que le dossier de soumission était complet et entamé la procédure centralisée d’examen.

Le profil d’innocuité établi dans l’essai COSMIC-311 était cohérent avec celui précédemment observé pour cabozantinib et les événements indésirables (EI) ont été gérés avec des modifications de dosages. Le taux d’arrêt du traitement en raison d’EI survenus sous traitement était de 8,8 % pour le Cabometyx contre 0 % pour le placebo. Des EI de grade 3/4 sont survenus chez 62 % des patients ayant reçu Cabometyx contre 28 % pour placebo, et aucun événement de grade 5 lié au traitement n’a été signalé.

 

Steven Hildemann, M.D., Vice-Président Exécutif, Chief Medical Officer, Affaires médicales Monde et Sécurité Patients Monde, Ipsen a déclaré : « Le potentiel de Cabometyx comme solution de traitement clé dans notre arsenal thérapeutique contre un large éventail de tumeurs continue d’être démontré. Les données finales de l’essai COSMIC-311 illustrent clairement les bénéfices concrets que Cabometyx peut apporter aux patients atteints d’un cancer et nous attendons avec impatience de recevoir la décision de l’EMA l’année prochaine. Nous sommes résolus à explorer plus avant le rôle que Cabometyx peut continuer à jouer contre les cancers difficiles à traiter. Nos équipes sont également mobilisées sur les futurs résultats des essais de Phase III en cours dans le cancer du poumon non à petites cellules (CONTACT-01) et le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CONTACT-02). »

 

Les données supplémentaires présentées à l’ESMO sur Cabometyx incluent les nouveaux résultats de la cohorte n°6 de l’étude de Phase Ib COSMIC-021 évaluant Cabometyx en association avec l’atezolizumab chez des patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CRPC) précédemment traité (Abstract LBA24)2. Des analyses supplémentaires s’appuient sur les données intermédiaires présentées à l’ASCO 20207, avec une cohorte élargie n°6 de 132 patients évalués132. Sur une période de suivi médiane de 15,2 mois, le critère d’évaluation principal, à savoir le taux de réponse objective (ORR) évalué par l’investigateur selon les critères RECIST 1.1 (critères d’évaluation de la réponse dans les tumeurs solides) était de 23 %, trois patients présentant une réponse complète (RC)23.

 

Le Prof. Dr. Gunhild von Amsberg, Centre hospitalier universitaire Hambourg-Eppendorf (UKE), investigateur de l’essai CONTACT-02, a déclaré : « En tant qu’uro-oncologue, je considère que les résultats présentés lors du congrès ESMO 2021 sont encourageants. Pour les personnes atteintes d’un cancer avancé de la prostate métastatique résistant à la castration, le pronostic est souvent défavorable. C’est pourquoi le potentiel de nouvelles thérapies innovantes est d’une importance cruciale. Compte tenu des résultats cliniquement significatifs de Cabometyx en association avec l’atézolizumab dans la cohorte n°6 de l’essai COSMIC-021, nous attendons avec impatience les résultats de la Phase III CONTACT-02 en cours. »

 

D’autres analyses de l’essai de Phase III CheckMate-9ER évaluant Cabometyx en association avec le nivolumab seront également présentées à l’ESMO, et constituent des preuves supplémentaires pour éclairer la prise de décision clinique dans le carcinome du rein (RCC) avancé. Les nouvelles données ont démontré une efficacité accrue de Cabometyx en association avec le nivolumab que le patient ait bénéficié ou pas d’une néphrectomie préalable, telle que mesurée par la PFS, l’ORR, la RC et la durabilité de la réponse par rapport au sunitinib (Abstract 663P)3. Une analyse de comparaison indirecte ajustée par appariement sera également présentée, démontrant une efficacité supérieure et des différences statistiquement significatives dans la qualité de vie liée à la santé des patients pour tous les critères analysés en faveur de Cabometyx associé au nivolumab, par rapport à l’axitinib associé au pembrolizumab (Abstract 668P)4.

Nous communiquerons plus en détail sur ces résultats lors des sessions de présentation, résumées ci-dessous :

Titre Date et heure
Cabozantinib in combination with atezolizumab in patients with metastatic castration-resistant prostate cancer (mCRPC): results of expanded cohort 6 of the COSMIC-021 Study

Samedi 18 septembre

13:30-13:40 CEST

Cabozantinib Versus Placebo in Patients With Radioiodine-Refractory Differentiated Thyroid Cancer (DTC) Who Have Progressed After Prior VEGFR-Targeted Therapy: Updated Results From the Phase 3 COSMIC-311 Trial

Lundi 20 septembre

17:30-17:35 CEST

First-line nivolumab + cabozantinib (NIVO+CABO) vs sunitinib (SUN) in patients (pts) with advanced renal cell carcinoma (aRCC) in subgroups based on prior nephrectomy in the CheckMate 9ER trial Présentation de poster – Disponible sur demande à partir du 16 septembre à 8h30 CEST
Matching-adjusted indirect comparison (MAIC) of health-related quality of life (HRQoL) of nivolumab plus cabozantinib (N+C) vs pembrolizumab plus axitinib (P+A) in previously untreated advanced renal cell carcinoma (aRCC) Présentation de poster – Disponible sur demande à partir du 16 septembre à 8h30 CEST

 

Références 

  1. Capdevila et al., ESMO 2021. Cabozantinib (C) versus placebo (P) in patients (pts) with radioiodine-refractory (RAIR) differentiated thyroid cancer (DTC) who have progressed after prior VEGFR-targeted therapy: updated results from the phase 3 COSMIC-311 trial and prespecified subgroup analyses based on prior VEGFR-targeted therapy
  2. Agarwal et al., ESMO 2021. Cabozantinib (C) in combination with atezolizumab (A) in patients (pts) with metastatic castration-resistant prostate cancer (mCRPC): primary analysis of cohort 6 of the COSMIC-021 study
  3. Porta et al., ESMO 2021. First-line nivolumab + cabozantinib (NIVO+CABO) vs sunitinib (SUN) in patients (pts) with advanced renal cell carcinoma (aRCC) in subgroups based on prior nephrectomy in theCheckMate 9ER trial
  4. Porta et al., ESMO 2021. Matching-adjusted indirect comparison (MAIC) of health-related quality of life (HRQoL) of nivolumab plus cabozantinib (N+C) vs pembrolizumab plus axitinib (P+A) in previously untreated advanced renal cell carcinoma (aRCC)
  5. Brose et al., ASCO 2021. Cabozantinib versus placebo in patients with radioiodine-refractory differentiated thyroid cancer who have progressed after prior VEGFR-targeted therapy: results from the phase 3 COSMIC-311 trial.
  6. Brose et al., Cabozantinib for radioiodine-refractory differentiated thyroid cancer (COSMIC-311): a randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 3 trial. Lancet Oncology. 2021; 22:8. DOI:https://doi.org/10.1016/S1470-2045(21)00332-6
  7. Agarwal et al., ASCO 2020. Cabozantinib in combination with atezolizumab in patients with metastatic castration-resistant prostate cancer: Results of cohort 6 of the COSMIC-021 study.
© Ipsen Pharma, 65 Quai Georges Gorse, 92100 Boulogne-Billancourt, France. All rights reserved - 2021