Stratégie

Le Groupe confirme sa stratégie de focalisation :

En médecine de spécialité :

  • Une focalisation sur trois aires thérapeutiques de niche où Ipsen a le potentiel pour devenir leader : les tumeurs neuroendocrines, la spasticité, et l’indication esthétique de Dysport® grâce au partenariat avec Galderma ;
  • Un renforcement de la présence du Groupe dans ses aires thérapeutiques historiques : l’urologie-oncologie et l’endocrinologie adulte ;
  • L’exploration d’aires thérapeutiques adjacentes : les cancers gastro-intestinaux (GI) et orphelins.

En médecine générale :

  • Une optimisation du portefeuille GI ;
  • Une diversification sur des produits complémentaires en GI ;
  • Un renforcement de la couverture géographique ;
  • Le développement d’un modèle commercial OTx[1] afin de tirer parti de la forte renommée des marques et d’optimiser la couverture promotionnelle.

[1] OTx : Modèle commercial mixte, à la fois de prescription et hors prescription

Les perspectives financières 2020 incluent :

  • Des ventes supérieures 2,0 milliards d’euros, tirées par les ventes du cabozantinib en 2019 et 2020 ;
  • Une marge opérationnelle courante[2] supérieure à 26%, malgré une phase d’investissements nécessaire au lancement commercial européen du cabozantinib dans le traitement du carcinome avancé du rein en 2017 et 2018.

Par ailleurs, le Groupe continue ses efforts de business development, ciblant à la fois des molécules en développement et des produits commercialisés dans les aires thérapeutiques ciblées, tant aux États-Unis qu’en Europe et dans les pays émergents. Le Groupe envisage également des opérations de croissance externe pour renforcer son activité de médecine générale en Europe et dans les pays émergents. En ligne avec la stratégie d’ouverture sur des aires thérapeutiques adjacentes, le Groupe sera également attentif aux opportunités dans le domaine des cancers gastro-intestinaux et orphelins.

[2] En pourcentage des ventes

 

Mis à jour le 01 mars 2016