2 plateformes scientifiques innovantes

Ipsen possède deux plateformes technologiques d’excellence, en toxines et en peptides, domaines où le groupe dispose d’un savoir-faire et d’un potentiel de différenciation reconnus. Ces savoir-faire nous permettent également d’exploiter les synergies des toxines et des peptides dans les molécules hybrides tels que les inhibiteurs de sécrétion sélectifs (TSI). Ces molécules aux propriétés uniques ont le potentiel d’adresser par exemple des maladies neuromusculaires, endocrines et prolifératives ainsi que la douleur.

De la toxine botulique naturelle aux toxines recombinantes 

 

Des toxines naturelles aux propriétés variées et ciblées

Depuis 25 ans, les scientifiques d’Ipsen analysent les mécanismes d’action et les applications possibles de la toxine botulique de type A. Cette protéine complexe est un neurotoxique très puissant produit par la bactérie Clostridium botulinum. Utilisée notamment dans le traitement de la spasticité, la toxine botulique permet, grâce à son pouvoir inhibiteur, de traiter les dysfonctionnements de la jonction entre le muscle et le nerf, à l’origine d’une hypercontraction de certaines parties du corps. Cette molécule unique a un potentiel d’applications thérapeutiques beaucoup plus large, dans de nombreux domaines : principalement en neurologie mais aussi en oncologie, en endocrinologie, ou encore en médecine esthétique.

Lorsqu’on associe les peptides aux toxines pour obtenir des « TSI » (targeted secretion inhibitors – inhibiteurs ciblés de la sécrétion), il est alors possible de diriger la toxine vers différents types cellulaires selon les peptides utilisés. Ipsen est l’un des rares acteurs du marché à en maîtriser la fabrication et le contrôle, ainsi que les technologies nécessaires à l’exploration de nouvelles applications et au développement de nouveaux produits à base de toxine.

 

Les toxines recombinantes : des molécules hybrides innovantes

Traitées jusqu’à présent de manière classique, par extraction de souches bactériennes naturelles mises en culture, les toxines botuliques peuvent désormais être produites par voie « recombinante »: introduits dans la souche bactérienne, des gènes autorisent un nouveau séquençage et donc une modification « à la demande » des propriétés des toxines.

A Abingdon (Royaume-Uni), la société Ipsen Bioinnovation (anciennement Syntaxin) est un leader en technologie des toxines botuliques recombinantes naturelles et modifiées, et en sécrétion d’inhibiteurs ciblés ou de molécules reciblées. Ce centre de recherche dispose d’expertises et de technologies uniques qui donnent à Ipsen un temps d’avance grâce à une plateforme de toxines hautement différenciantes et innovantes, avec 75 brevets accordés et plus de 130 brevets en instance. Le groupe a également mis en place une collaboration de recherche avec  Harvard Medical School pour découvrir de nouvelles toxines botuliques recombinantes destinées au traitement de maladies neurologiques graves.

 

La méthode Ipsen : l’open innovation au service de l’innovation

Au sein de chaque plateforme, l’accent est mis sur le partage des projets et des objectifs. La preuve de concept y joue son rôle de pierre angulaire, ce qui conduit, beaucoup plus rapidement qu’auparavant, les différents métiers à anticiper ensemble le cycle de vie de la molécule en R&D. Ce mode participatif est voué à répondre, à chaque étape, à la question essentielle de la singularité de la molécule et de sa différenciation. Ipsen occupe une position unique qui résulte des synergies potentielles des toxines et des peptides dans les molécules hybrides.

2

Plateformes technologiques d’excellence : les toxines et les peptides

> 200 M€

Investis en R&D en 2016

Mise à jour le : 06/03/2017