Ipsen et GENFIT concluent un accord de licence exclusif pour elafibranor, un composé évalué en Phase III dans la cholangite biliaire primitive, dans le cadre d’un partenariat global de long terme

• L’accord confère à Ipsen les droits globaux* pour développer et commercialiser elafibranor, candidat médicament de GENFIT, « first-in-class », agoniste des récepteurs PPAR alpha et PPAR delta, dans la cholangite biliaire primitive (CBP)
• Le médicament expérimental elafibranor est en cours d’évaluation dans l’essai mondial de Phase III, ELATIVETM dont les premiers résultats sont attendus début 2023
• GENFIT reçoit 120 millions d’euros de paiement initial et est éligible au versement de paiements supplémentaires pouvant atteindre 360 millions d’euros, ainsi que des redevances échelonnées avec un pourcentage à deux chiffres pouvant aller jusqu’à 20% des ventes
• Ipsen devient actionnaire de GENFIT à hauteur de 8% du capital,

Paris (France), le 17 décembre 2021 – Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) et GENFIT (Nasdaq et Euronext : GNFT) ont conclu un partenariat stratégique à long terme pour initier une collaboration globale entre les deux sociétés. L’accord confère à Ipsen une licence globale exclusive* pour développer, fabriquer et commercialiser le médicament expérimental elafibranor de GENFIT, destiné aux personnes atteintes de cholangite biliaire primitive (CBP). Le partenariat accorde également à Ipsen l’accès aux futurs programmes cliniques menés par GENFIT et associe l’expertise scientifique ainsi que les technologies propriétaires de GENFIT dans les maladies du foie aux capacités de développement et de commercialisation d’Ipsen. Pour affirmer son engagement sur le long terme dans le cadre de ce partenariat, Ipsen va également acquérir des actions GENFIT nouvellement émises, représentant 8 % du capital post-émission, via un investissement de 28 millions d’euros, devenant ainsi l’un des principaux actionnaires de GENFIT.

L’étude pivot internationale de Phase III en cours, ELATIVETM1, évalue l’innocuité et l’efficacité d’elafibranor chez les personnes atteintes de CBP et présentant une réponse inadéquate ou une intolérance à l’acide ursodésoxycholique (AUDC). Le recrutement des participants est déjà bien avancé à l’échelle mondiale. Il existe d’importants besoins médicaux non satisfaits pour les patients atteints de CBP. Sur la base des données positives de Phase II2, elafibranor a reçu des autorités américaines (FDA) la désignation Breakthrough Therapy, ainsi que la désignation Orphan Drug de la FDA et l’Agence Européenne du Médicament (EMA)3,4. Les résultats de l’essai de Phase II, conduit en double aveugle, randomisé, et contre placebo, ont révélé qu’après 12 semaines d’administration d’elafibranor, les patients atteints de CBP et ne répondant pas à l’AUDC présentaient une diminution significative des marqueurs d’activité de la maladie, notamment la phosphatase alcaline ou PAL (le critère composite d’évaluation avec la bilirubine), en comparaison avec le placebo.2

David Loew, Directeur général d’Ipsen, a déclaré : « Cette annonce marque une nouvelle étape majeure dans l’ambition d’Ipsen d’élargir son portefeuille pour apporter davantage de solutions aux personnes vivant avec des maladies rares dans le monde. Nous nous réjouissons des données communiquées sur elafibranor, démontrant les bénéfices potentiels de cette option de traitement innovante et prometteuse destinée à la communauté CBP. Nous attendons avec impatience les résultats du programme de Phase III et les futures soumissions réglementaires potentielles du médicament partout dans le monde pour apporter cette nouvelle option de traitement potentielle aux patients. Ipsen est ravi de s’associer à GENFIT, une entreprise qui partage nos valeurs et notre objectif de mettre sur le marché des traitements de pointe pour améliorer la vie des personnes vivant avec des maladies rares telles que la CBP. »

Pascal Prigent, Directeur général de GENFIT, a ajouté : « Nous sommes ravis de nous associer à Ipsen en lançant cette collaboration stratégique qui s’inscrit sur le long terme, et dont l’objectif est l’accélération de notre croissance et la création de valeur pour nos actionnaires. Les capacités de développement d’Ipsen à l’échelle mondiale, son empreinte commerciale dans les zones géographiques clés, ainsi que ses nombreux succès dans la mise à disposition de traitements pour des populations de patients ayant des besoins médicaux non satisfaits en font le partenaire idéal pour GENFIT. L’accord marquant annoncé aujourd’hui démontre notre capacité à faire progresser, en interne, des actifs prometteurs jusqu’aux stades de développement les plus avancés, et à en tirer une valeur significative. Si nous espérons avant tout que ce partenariat avec Ipsen puisse avoir un impact significatif sur la vie des millions de patients souffrant de maladies graves du foie, nous gardons également à l’esprit qu’il s’agit aussi d’une étape importante pour nos actionnaires, qui reconnaîtront l’intérêt du modèle de collaboration mis en place. Le produit de la transaction renforce en effet la visibilité financière de GENFIT à long terme, permettant notamment de financer l’expansion de notre portefeuille produits. Il créé également de l’optionalité pour des acquisitions ciblées, comme en témoigne l’autre annonce faite ce jour concernant l’acquisition de droits pour une nouvelle molécule. »

La CBP est une maladie inflammatoire, chronique et rare du foie5. La bile est un liquide sécrété par le foie pour aider à digérer les graisses et éliminer les déchets du corps6. La CBP entraîne une destruction lente et progressive des canaux biliaires du foie. L’atteinte des canaux biliaires provoque une accumulation de bile et d’autres toxines dans le foie (appelée cholestase)5. Ces atteintes contribuent à l’apparition de tissu cicatriciel, ou fibrose, menant à la cirrhose5. Les symptômes courants de la CBP incluent un état de fatigue généralisé et un prurit (démangeaisons) qui peuvent être invalidants et, dans les cas plus avancés, la jaunisse5. En l’absence de traitement, la CBP peut entraîner une insuffisance hépatique ou, dans certains cas, le décès. La prévalence de la CBP est plus forte chez les femmes avec neuf femmes diagnostiquées pour chaque homme; c’est aussi l’une des principales causes de transplantation hépatique5.

GENFIT reste responsable de l’essai de Phase III ELATIVETM jusqu’à la fin de la période d’étude en double aveugle. Ipsen assumera la responsabilité de tous les futurs développements cliniques, y compris l’achèvement de la période d’extension à long terme de l’essai ELATIVETM, ainsi que de la commercialisation globale*. Ce nouveau partenariat stratégique permettra également à Ipsen d’accéder aux compétences de recherche de GENFIT et à d’autres programmes cliniques, notamment grâce aux droits de première négociation.

Selon les termes de l’accord, Ipsen versera à GENFIT un montant pouvant atteindre jusqu’à 480 millions d’euros, comprenant un versement initial (upfront) de 120 millions d’euros ainsi que des paiements additionnels (milestones) liés à l’atteinte d’étapes réglementaires et commerciales et liées aux ventes pouvant aller jusqu’à 360 millions d’euros. GENFIT percevra également des redevances échelonnées avec un pourcentage à deux chiffres pouvant aller jusqu’à 20% des ventes. Ipsen devient également actionnaire de GENFIT par l’achat de 3 985 239 actions nouvellement émises via un investissement de 28 millions d’euros, représentant 8% du capital de GENFIT S.A. post-transaction. Les nouvelles actions seront émises en application de la vingtième résolution de l’assemblée générale des actionnaires de GENFIT du 30 juin 2021, et sous réserve d’une période d’incessibilité (lock-up period) prenant fin, en cas de résultats favorables de l’essai ELATIVETM, à la première des dates entre la date à laquelle l’EMA émet auprès de la Commission européenne une recommandation formelle d’autorisation de mise sur le marché d’elafibranor dans la CBP, ou la date à laquelle la FDA accorde l’approbation d’elafibranor dans la CBP. L’émission des nouvelles actions devrait avoir lieu aux alentours du 22 décembre 2021. Par ailleurs, le Conseil d’Administration de GENFIT proposera un siège à Ipsen lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires.

L’opération devrait avoir un effet dilutif sur la rentabilité d’Ipsen à court terme, principalement en raison des dépenses liées à la R&D et à la préparation des lancements. Ceci est en ligne avec les perspectives à moyen terme d’Ipsen concernant sa stratégie visant à construire un pipeline durable et à haute valeur ajoutée grâce à des innovations externes.

Conférence téléphoniqueUne conférence téléphonique et un webcast destinés aux investisseurs et analystes se tiendront aujourd’hui à 14 h 30, heure de Paris. Les participants pourront rejoindre la conférence quelques minutes plus tôt et peuvent s’enregistrer ici. Une réécoute sera disponible sur www.ipsen.com. Pour accéder au webcast, veuillez cliquer ici. Code d’accès : 7296852.

* À l’exception de la Chine, de Hong Kong, de Taïwan et de Macao, où Terns Pharmaceuticals détient la licence exclusive pour développer et commercialiser elafibranor

1 ELATIVE. Clinical Trials. Available at: https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04526665?term=ELATIVE&draw=2&rank=1
2 Schattenberg JM, et al. A randomized placebo-controlled trial of elfibranor in patients with primary bilary cholangitis and incomplete responses to UDCA. Journal of Hepatology. 2021:74;1344-1354
3 GENFIT Press Release. 2019 https://www.genfit.com/press-release/genfit-announces-fda-grant-of-breakthrough-therapy-designation-to-elafibranor-for-the-treatment-of-pbc/
4 European Medicines Agency. 2019. https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/orphan-designations/eu3192182
5 Kimagi T, Heathcote EJ. Orphanet J Rare Dis. 2008; 3:1
6 NHS. Primary Biliary Cirrhosis. https://www.nhs.uk/conditions/primary-biliary-cirrhosis-pbc/

© Ipsen Pharma, 65 Quai Georges Gorse, 92100 Boulogne-Billancourt, France. All rights reserved - 2022