Parlons-en : le mois de la sensibilisation au cancer du foie

Octobre est le mois de la sensibilisation au cancer du foie : une initiative mondiale visant à mieux faire connaître cette maladie complexe, ses signes et symptômes révélateurs, et les différentes façons de préserver son foie.

Le carcinome hépatocellulaire (CHC) est la forme la plus courante de cancer primitif du foie, avec près de 800 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année1. Malheureusement, c’est aussi la seconde cause de décès liés au cancer au niveau mondial2 et l’incidence annuelle du CHC devrait dépasser la barre du million de cas dans le monde3.

 

 

Comprendre le cancer du foie

Le CHC se développe dans les cellules principales du foie (les hépatocytes) et peut s’étendre au reste du corps. Comme c’est souvent le cas pour tous les types de cancer, la prédisposition génétique individuelle peut jouer un rôle dans la survenance du CHC4,5. . Néanmoins, il est clairement établi que les risques sont plus importants pour les personnes souffrant de problèmes du foie comme la cirrhose (causée par le virus de l’hépatite B ou C, ou par l’abus d’alcool à long terme), ou bien la maladie du « foie gras », d’origine non-alcoolique (syndrome métabolique)6,7.

 

Réduire les risques

La précocité du diagnostic est cruciale : plus tôt le cancer du foie est détecté, meilleures sont les chances de le traiter. La connaissance des principaux symptômes de cette maladie, comme la jaunisse, les douleurs à l’abdomen ou les selles d’aspect blanchâtre, permet de sauver des vies.

D’après les recherches, jusqu’à la moitié des cas de cancer du foie pourraient être prévenus par des mesures d’hygiène de vie8 , par exemple grâce à un exercice physique régulier, un IMC (indice de masse corporelle) sain et une faible consommation d’alcool9.

 

Une recherche de pointe

En tant que groupe biopharmaceutique leader, Ipsen développe des options thérapeutiques innovantes pour certaines des maladies les plus complexes au monde. Nous travaillons sans relâche afin d’approfondir notre connaissance du carcinome hépatocellulaire pour trouver des solutions efficaces de traitement.

 

Nous nous engageons également avec ferveur à soutenir les efforts de sensibilisation : alors prenez soin de votre foie, et partagez l’initiative auprès de votre entourage ce mois-ci !

Sources :

  1. Kew, M. Hepatocellular carcinoma: epidemiology and risk factors. J. Hepatocell. Carcinoma 1, 115 (2014).
  2. Liver cancer | World Cancer Research Fund International. Available at: https://www.wcrf.org/dietandcancer/liver-cancer. (Accessed: 11th October 2018)
  3. Llovet, J. M., Montal, R., Sia, D. & Finn, R. S. Molecular therapies and precision medicine for hepatocellular carcinoma. Nat. Rev. Clin. Oncol. (2018). doi:10.1038/s41571-018-0073-4
  4. Tang, R., Liu, H., Yuan, Y., Xie, K. & Xu, P. Genetic factors associated with risk of metabolic syndrome and hepatocellular carcinoma. 8, 35403–35411 (2017).
  5. De Mattia, E. et al. Genetic biomarkers for hepatocellular cancer risk in a caucasian population. World J. Gastroenterol. 23, 6674–6684 (2017).
  6. Mak, L. et al. Global Epidemiology , Preven on , and Management of Global Epidemiology of HBV. (2018).
  7. Types | Liver cancer | Cancer Research UK. Available at: https://www.cancerresearchuk.org/about-cancer/liver-cancer/types. (Accessed: 15th October 2018)
  8. Liver cancer statistics | Cancer Research UK. Available at: https://www.cancerresearchuk.org/health-professional/cancer-statistics/statistics-by-cancer-type/liver-cancer. (Accessed: 15th October 2018)
  9. Risks and causes | Liver cancer | Cancer Research UK. Available at: https://www.cancerresearchuk.org/about-cancer/liver-cancer/risks-causes. (Accessed: 15th October 2018)
© Ipsen Pharma, 65 Quai Georges Gorse, 92100 Boulogne-Billancourt, France. All rights reserved - 2022