Neurologie

En neurologie, Ipsen a choisi de concentrer ses efforts pour aider les patients souffrant de maladies neurodégénératives invalidantes entraînant des troubles du mouvement. Construite autour de Dysport®, la Franchise neurologie s’attache à déployer des traitements et des services à forte valeur ajoutée pour les patients et le personnel soignant.

Dysport® : un produit, de multiples indications

Dysport® est un produit à base de toxine botulique dite « de type A », une substance issue d’une bactérie qui inhibe l’influx nerveux vers le muscle. En provoquant le relâchement d’un muscle contracté, l’injection de toxine botulique permet de soulager le patient, de lui offrir la possibilité d’avoir à nouveau accès à certaines de ses activités quotidiennes, et ainsi, de retrouver une certaine qualité de vie.

En neurologie et dans d’autres domaines de la médecine de spécialité, Dysport® est administré en milieu hospitalier. Ses indications sont variées : 

  •  la spasticité (exagération de la tonicité musculaire, après un accident vasculaire cérébral par exemple),
  • la dystonie cervicale (affection chronique entraînant une déviation du cou),
  •  le spasme hémifacial (trouble du mouvement caractérisé par la contraction des muscles situés d’un côté du visage pouvant conduire à défigurer la personne)
  • le blépharospasme (contraction involontaire des paupières).

En médecine esthétique, la toxine botulique d’Ipsen est commercialisée sous la marque Dysport® (en partenariat avec Medicis Aesthetics) aux États-Unis et Azzalure® (en partenariat avec Galderma) en Europe. Elle est indiquée dans la correction des rides intersourcillières (rides du lion) dues aux contractions répétées des muscles du front.  Dans certains pays, Dysport® est, par ailleurs, prescrit pour le traitement de l’hyperhidrose, caractérisée par une transpiration excessive pour laquelle les solutions classiques sont peu efficaces.


De nouvelles perspectives d’application et de formulation

Depuis 2011, le Groupe travaille en collaboration avec Syntaxin, une société de biotechnologie spécialisée dans la recherche et la mise au point de traitements innovants. Ipsen a acquis Syntaxin en juillet 2013.

Le Groupe travaille également sur un développement urologique de Dysport® pour les patients souffrant d’incontinence à la suite de troubles neurologiques (atteinte médullaire, sclérose en plaques…).

Enfin, Ipsen et Oncodesign, avec l’Université de Louvain (Belgique), se sont engagés dans un partenariat de recherche destiné à faire progresser la découverte de nouveaux traitements pour la maladie de Parkinson.


Un fort développement à l’international

Lancé au Royaume-Uni en 1991, Dysport® est aujourd’hui largement utilisé dans le monde. A fin 2012, Dysport® était enregistré dans 75 pays, dont les Etats-Unis depuis 2009. Aujourd’hui, le produit se développe dans les pays émergents (Brésil, Corée du Sud…), en particulier en médecine esthétique.